Multimediarépéteur wifi

Au sein des foyers, les familles bénéficient d’une connexion internet à l’aide d’une box qui utilise un signal wifi. Mais comme les configurations des habitations ne sont pas toujours les mêmes, il arrive que chez certains ménages, la couverture wifi n’est pas de qualité. Certaines pièces, étages ou espaces extérieurs des maisons ne sont pas couverts.

Les utilisateurs ne se contentent pourtant plus d’un ordinateur de bureau et d’une box filaire. Le réseau wifi fournie par cette box doit en effet être exploitée. Etant donné que toutes les pièces d’un logement peuvent être couvertes par le signal du réseau, on aimerait tous que la qualité du débit demeure stable. Comment peut-on alors améliorer la connexion sans avoir recours au câblage ?

Afin de résoudre ce genre de problème, il y a une solution incontournable et à la portée de tous : le répéteur wifi améliore la connexion ! Il étend en effet la zone de couverture du réseau. Il serait alors plus confortable d’utiliser d’autres appareils comme la tablette, le laptop, le smartphone, l’iPhone, le MacBook et tant d’autres, dans toute la maison.

Comment fonctionne ce dispositif qui semble être la meilleure solution ?

Le fonctionnement proprement dit

En quelques mots, le répéteur wifi améliore la couverture wifi dont le signal provient d’une box internet ou d’un routeur.
Mais, il est important de comprendre réellement son mode de fonctionnement.
Il capte le signal du réseau existant et en crée une copie qui est ensuite diffusée à l’endroit où il est installé. Cet appareil agit ainsi tel une seconde box. En fonction de son positionnement, il améliore la zone de couverture du wifi.

Toutefois, il n’est pas conçu pour amplifier : il ne change pas la qualité du signal mais reproduit exactement tel qu’est le réseau. Si celui-ci est faible, on obtient une copie faible ; s’il est puissant, la copie en sera de même. C’est pourquoi, il est essentiel de placer le dispositif dans un lieu stratégique afin d’obtenir de bonnes performances.

Une diversité de types et de modèles

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il existe différentes normes de signaux wifi. La plus utilisée de nos jours, et la plus récente d’ailleurs, est le 802.11 ac : « AC ». Elle prend en charge jusqu’à 1700 Mbps, en théorie.

En disposant d’une box qui utilise cette norme, veillez à ce que votre répéteur soit compatible. Vous pouvez alors avoir un appareil qui élargit efficacement la zone de couverture du réseau wifi.

Notez que tout appareil connecté wifi, incluant le répéteur, est retro compatible. Cela signifie qu’il est fonctionnel même avec une norme antérieure (n, b ou g).

Un répéteur AC peut être utilisé avec un box qui émet un signal antérieur. En revanche, il ne reproduit que le signal existant. Une norme AC ne change pas une norme n en AC : elle la reproduit, tout simplement. Si vous recherchez alors la puissance et la rapidité, choisissez un modèle AC qui est aussi compatible avec une technologie plus récente : la fibre optique.

Par ailleurs, un réseau wifi domestique peut :

  • Soit reposer sur deux bandes de fréquence : 2.4 GHz et 5 GHz ;
  • Soit reposer sur uniquement la 2.4 GHz.

Un appareil AC est compatible avec chaque bande.

La connexion à internet à l’aide d’un répéteur

Dès que vous aurez installé manuellement ou via la fonction WPS, voici les deux possibilités pour se connecter à un répéteur wifi.

Pour un appareil qui reproduit le réseau existant :

  • Aucun réglage n’est à effectuer ; tous les équipements connectés (smartphone, ordinateurs, consoles de jeux…) fonctionnent avec le même identifiant. La connexion est en effet automatique.

Pour un appareil qui génère un second réseau :

  • Un nouveau réseau est créé depuis le routeur ou la box d’origine. Le mot de passe est maintenu mais le réseau porte un nom différent. La connexion de chacun des appareils s’établit après configuration, c’est-à-dire, en entrant l’identifiant et le mot de passe.

La présence de port Ethernet et autres options

Vous trouvez sur le marché des modèles de répéteur doté d’un port sinon d’une prise Ethernet. Cela sert à connecter le dispositif à l’aide d’un câble Ethernet. La qualité du signal est stable. Mais dans ce cas, l’aspect nomade perd tout son sens puisque ce n’est pas pratique pour l’utilisation d’une tablette, d’un laptop, d’un smartphone… Cette solution correspond plutôt au branchement entre un PC de bureau à une console de jeux ou à un imprimante.

Vous trouvez aussi des modèles muni de l’un ou tous ces éléments :

  • Une prise électrique femelle pour relier directement un appareil électrique ;
  • Le bouton WPS : facilitant la mise en service et le paramétrage automatique de l’appareil ;
  • Un second bouton Ethernet.

Où placer votre répéteur wifi ?

répéteur wifiPour vous assurer un bon fonctionnement de votre dispositif, il est important de bien le positionner.

Le résultat que l’on attend de cet appareil est de disposer d’une bonne couverture wifi dans toute la maison. Il doit émettre la copie d’un bon signal.

Et cette qualité du réseau dépend grandement de l’emplacement choisi.
Le symbole du réseau wifi représente un cercle ; c’est la box qui en est le centre. Au fur et à mesure que l’on s’éloigne de ces limites, le débit du réseau baisse et sa stabilité n’est plus maintenue. C’est pourquoi, les barres de signal apparaissant sur les appareils se trouvant au-delà de la couverture diminuent.

Le répéteur wifi reprend le signal du premier cercle, le reproduit, le diffuse, offrant un second cercle tout autour. Cela revient à dire que son emplacement doit être stratégique puisque sa réception d’une bonne qualité de signal promet l’émission d’un autre signal et l’élargissement de la portée du réseau, se traduisant par le second cercle.
Veillez à ce qu’il ne soit pas trop près de la box car cela limite la zone de portée du signal. Cependant, il n’est pas conseillé de trop l’éloigner pour qu’il ne diffuse pas un signal dégradé.