My Blogobjets connectés addiction

Depuis quelques années, l’addiction est devenue un problème de santé publique qui ne se limite plus à la dépendance au tabac, à l’alcool et aux drogues dites dures.

Les études récentes la définissent comme une pathologie dans laquelle un individu éprouve une envie irrésistible de répéter un comportement tout en étant conscient de ses effets négatifs. Elle couvre désormais la dépendance au jeu, au casino (voir les derniers sites agrées par la commission des jeux de hasard belge) au sexe ou à la technologie.

Si les facteurs qui mènent vers la dépendance et les mécanismes qui l’entretiennent sont bien connus, son traitement demeure difficile. Traditionnellement, la thérapie se compose d’un traitement médicamenteux, d’un suivi psychologique et d’échanges au sein de groupes de paroles tels que les Alcooliques Anonymes.

Parallèlement, nous assistons à une révolution technologique qui place les objets connectés au cœur de notre quotidien. À tel point que les scientifiques et les médias parlent déjà de dépendance à leur égard.

Paradoxalement, certains sont spécialement conçus pour nous aider à lutter contre les comportements addictifs. Combinés aux autres formes de traitement, ils peuvent améliorer les chances de sevrage et limiter les risques de rechute.

1. Skyn, un bracelet connecté qui mesure votre taux d’alcoolémie en temps réel

BACtrack, une société spécialisée dans la conception d’éthylotest pour les particuliers et les professionnels, propose un bracelet connecté qui contrôle votre taux d’alcoolémie précisément, et en temps réel.

Pour y parvenir, il analyse votre sueur et y détecte les molécules d’éthanol. Couplé à une application sur smartphones iOS et Android, le bracelet Skyn permet de suivre votre consommation d’alcool ou celle de vos amis pour prendre les bonnes décisions, notamment lorsqu’il s’agit de prendre la route.

Des données statistiques vous renseignent également sur vos habitudes de consommation, et indiquent le temps nécessaire à votre organisme pour éliminer suffisamment d’alcool avant de pouvoir à nouveau conduire.

Lorsque la limite légale est franchie, vous en êtes automatiquement notifié. Plus discutable, vous avez la possibilité de créer un journal de bord composé de vos consommations, de photographies, des lieux dans lesquels vous vous êtes rendus, et vous pouvez partager votre taux d’alcoolémie sur Facebook ou Twitter.

> Voir le site officiel

2. Pavlok 2, contrôlez et punissez vos comportements addictifs

Le bracelet Pavlok 2 est un objet connecté issu d’une campagne de financement participatif sur IndieGogo qui est parvenu à lever près de 300 000 dollars pour développer un produit original, mais choquant pour certains.

C’est un bracelet qui reprend les principes du conditionnement tel qu’il a été théorisé par le célèbre physiologue russe Ivan Pavlov et le psychologue américain B. F. Skinner. L’idée consiste à punir un comportement addictif à l’aide d’une décharge électrique de 50 à 450 volts. Les valeurs sont volontairement élevées pour marquer les esprits, mais l’intensité du courant est suffisamment faible pour éviter que la punition soit fatale (heureusement!).

Le bracelet est associé à une application mobile dans laquelle on définit les comportements contre lesquels on souhaite lutter. À l’aide de ses capteurs et de ceux de votre smartphone, Pavlok 2 est en mesure de détecter et de briser une grande variété de mauvaises habitudes comme fumer, se ronger les ongles, manger entre les repas, tarder à se lever, ne pas faire d’exercice, etc. En plus d’un rappel à l’ordre physique, l’application peut également infliger une punition sociale.

Vous pouvez l’autoriser à publier automatiquement un message sur les réseaux sociaux pour signaler votre mauvais comportement à vos collègues et à vos amis.

> Voir le site officiel

Quitbit, un briquet électronique contre le tabagisme

quickbitLe briquet connecté est conçu pour permettre aux fumeurs de suivre leur consommation de tabac et de la réduire jusqu’à arrêter définitivement de fumer.

Son écran indique combien de cigarettes vous avez consommées pendant la journée, et le temps écoulé depuis la dernière. Malgré un design élégant, une finition de qualité et une bonne autonomie, son prix reste relativement élevé, comptez environ 130 euros. Pour être véritablement efficace, il doit être associé à une application mobile disponible sur iOS et Android.

L’application Quitbit permet de visualiser le détail et la synthèse de vos habitudes de consommation.

Ces données statistiques permettent ensuite de définir l’impact du tabagisme sur votre santé, vos activités et votre porte-monnaie. Sa finalité est clairement l’arrêt total du tabac. Pour y parvenir, vous êtes invité à définir des objectifs pour limiter peu à peu votre consommation jusqu’à abandonner la cigarette. Pour ceux qui manquent de volonté, le briquet peut être paramétré pour fonctionner seulement lorsque le programme de sevrage vous l’autorise.

> Voir le site officiel

DrnkPay, la solution connectée pour surveiller vos dépenses et votre consommation d’alcool

L’objectif de l’application est double : limiter la consommation d’alcool et bloquer les moyens de paiement pour éviter les dépenses inutiles que vous risquez de regretter le lendemain. Son fonctionnement est simple, vous devez ajouter vos cartes bancaires dans l’application puis définir le nombre de verres que vous vous autorisez à boire. Enfin, vous indiquez les types d’achats qui seront bloqués (restaurants, bars, billets d’avion, etc.).

L’application DrnkPay n’est pas complètement autonome, elle doit être liée à un éthylotest connecté comme ceux de la société BACtrack ou un bracelet tel que le Quantac Tally qui mesure le taux d’alcoolémie en temps réel. Le service n’est encore qu’au stade de projet, mais iBe TSE LTD, la compagnie qui le développe, compte le commercialiser rapidement et passer des partenariats avec les banques et les compagnies d’assurance. L’initiative est pleine de bonne volonté, mais son efficacité reste à prouver.

D’autre part, le partage de ce type de données peut conduire à des dérives quant à leur utilisation. Êtes-vous prêt à partager vos habitudes de consommation d’alcool avec votre assureur pour obtenir un meilleur prix ?

> Voir le site officiel

NSS2 Bridge un objet qui facilite le sevrage des opioïdes

Agréé par l’agence américaine des produits médicamenteux (FDA, Food and Drug Administration), l’appareil innovant n’est disponible qu’aux États-Unis, et seulement sur prescription, mais il laisse entrevoir de nouvelles possibilités dans le traitement des addictions. Son objectif est de réduire les effets du sevrage aux opioïdes.

Le NSS2 Bridge se compose d’un petit boîtier électronique connecté à quatre électrodes placées sur la peau, près de l’oreille. Un faible courant électrique stimule ensuite certains nerfs occipitaux et crâniens pour limiter significativement les symptômes du sevrage tels que l’insomnie ou l’agitation.

> Voir le site officiel

Il est certain que la mise au point de capteurs plus petits et plus nombreux mènera au développement d’objets connectés plus efficaces que ceux dont nous disposons aujourd’hui. Avec l’essor de l’intelligence artificielle, ils seront également en mesure de couvrir un plus grand nombre d’addiction, comme celles liées à la pornographie ou aux jeux d’argent.

En attendant, si vous souhaitez jouer en toute légalité et bénéficier des meilleurs conseils, consultez la liste des derniers sites agréés par la commission des jeux de hasard belge.